Anti-age-la-Softmesotherapy-pour-rajeunir-sans-aiguilles_exact441x300

Auteur : Top santé

 

 

 

Cette méthode innovante et non invasive promet des résultats similaires à la médecine esthétique. Elle va se développer dans de nombreux centres esthétiques en France. Découverte.

 

 

 

Le principe :

Présentée au Congrès international d'esthétique de Paris fin mars, la Softmesotherapy (également appelée Softmesology) s'annonce comme une nouvelle technique indolore et non invasive pour rajeunir sans bistouri. A mi-chemin entre médecine esthétique et cosmétiques anti-âge, ce protocole de soins non médicaux garantit des résultats plus naturels qu'une injection classique et plus efficaces que les cosmétos. Tout ça sans effets secondaires. "Il n'y a pas de risque de gonflement ni de paralysie de la peau, car on fait pénétrer des actifs qui relancent simplement l'activité des cellules de la peau", explique Marc Tronson, PDG d'Aquamoon, spa et centre de beauté à Paris, pionnier dans l'utilisation de cette technique.

 

 

 

Comment ça marche ? :

Un pistolet sans aiguilles (inspiré de la mésothérapie esthétique) fait pénétrer et activer des sérums spécifiques dans le derme. Ceux-ci stimulent la fabrication de collagène et d'élastine, deux protéines qui assurent le soutien et l'élasticité de la peau.

Cette technologie, développée par un physio-cosmétologue reconnu*, repose sur plusieurs actions : l'injection par "microphorèse" qui augmente la quantité de pénétration des actifs dans le derme, la cryothérapie, qui fige le produit dans le derme, et des LED qui activent les actifs photosensibles à l'intérieur du derme. Pour masquer les marques du vieillissement, le pendant de la réussite de ce protocole de soins repose sur l'injection d'un sérum, au choix : l'un à base d'ATP, un carburant énergétique des cellules recommandé pour les peaux ternes et fatiguées, l'autre à base de cellules souches qui régénèrent les cellules des peaux matures.

 

 

 

Pour qui ? :

Toutes les femmes qui souhaitent ralentir le vieillissement naturel de la peau, qu'il s'agisse de diminuer la taille des rides du visage (pattes d'oie, gabelle, joues...), du cou ou du décolleté, d'augmenter l'épaisseur de la peau ou de redonner de l'éclat à leur peau.

La cure est également proposée pour éliminer les taches pigmentaires et repulper les mains.

S'il n'existe pas de réelles contre-indications, la Softmésothérapy est déconseillée aux personnes ayant des peaux réactives, des rougeurs ou ayant fait des injections précédemment.

 

 

 

Comment se passe une cure ? :

La cure est pratiquée par une esthéticienne formée et diplômée à la technique. Celle-ci est précédée d'un diagnostic de peau de 30 minutes qui détermine les besoins de la cliente.

Une séance est précédée d'un gommage et d'un démaquillage de peau. Le soin de Softmesotherapy dure 42 minutes. Il se termine par une pose de crème hydratante et d'un modelage des parties concernées.

 

 

 

Combien ça coûte ? :

Pour une cure de 4 séances de Softmesotherapy étalées sur un mois, on compte 950 € dans le centre Aquamoon à Paris (de 400 à 600 €, prix conseillé en province). Les résultats sont visibles pendant 3 à 4 mois.

 

 

 

Où je le pratique ? :

Au spa Aquamoon, place Vendôme à Paris et en province dès avril. 200 centres esthétiques, spas et/ou thalassos devraient proposer cette technologie anti-âge.
Plus d'infos : http://www.softmesotherapy.com

* Dominique Redureau, physio-cosmétologue et professeur associé à l'Institut national de physiothérapie et attaché à l'hôpital européen de Paris.