Peaux-matures-on-redouble-de-soin_exact441x300

Auteur : Top santé

 

 

Quand la peau commence à changer, pas de panique ! Pour l’aider à conserver toute sa vitalité et sa souplesse, on lui offre des baumes spécifiques, à la fois raffermissants et plus nourrissants.

 

 

 

La cinquantaine, un tournant pour la peau :

Moment clé pour l’organisme, la cinquantaine est aussi un tournant pour la peau qui, sous influence hormonale, se modifie en quelques années. Et, malgré le dynamisme et l’énergie dont on fait preuve à cet âge, la fatigue peut se lire sur le visage sans qu’on arrive à la dissimuler. "Cette période peut être difficile, car on peut ne plus se “reconnaître” dans le miroir, note le dermatologue Philippe Deshayes. Ainsi, quand son visage exprime la tristesse ou la fatigue, une femme qui se sent physiquement en pleine forme est très perturbée". Ce décalage est lié à de profondes modifications au sein de la peau. Car, lorsque la production d’œstrogène chute, le vieillissement cutané s’accélère.

 

 

 

Objectif : une peau tonique

Au niveau de l’épiderme, la synthèse des lipides se ralentit, ce qui entraîne une altération de la fonction barrière et, par ricochet, une sécheresse. Tandis qu’au niveau de la jonction dermo-épidermique (frontière entre l’épiderme et le derme), dès le début de la ménopause, les cellules produisent moins de collagène, principal garant de la densité et de la fermeté de la peau. Au sein du derme, le nombre et la taille des fibroblastes diminuent, avec pour conséquence une peau qui devient moins souple, moins tonique. Il peut être intéressant de prendre un traitement hormonal substitutif (THS). Il agit surtout au niveau du derme profond, et contribue à garder la peau dense et épaisse, avec peu de rides profondes. "En revanche, il améliore peu l’aspect desséché en surface", prévient le Dr Deshayes. Afin de limiter ces perturbations cutanées, voici les priorités pour retrouver une peau plus ferme, plus souple… en un mot plus belle.

 

 

 

Des formules densifiantes contre la perte de fermeté :

Elles aident les cellules à synthétiser de nouvelles fibres de collagène, plus jeunes et plus résistantes, pour raffermir la peau et "lifter" l’ovale du visage. C’est la meilleure manière de lui redonner du ressort et un aspect plus rebondi. Des études ont montré qu’au cours des cinq premières années de la ménopause, cette jonction dermo-épidermique s’aplatit et peut perdre jusqu’à 30 % de sa substance.

Elles permettent de solidifier la structure de la peau, en améliorant l’état de cette zone cruciale. Sous l’effet des crèmes densifiantes, le matelas de soutien de l’épiderme est comme regonflé de l’intérieur. Plus dense, la peau apparaît donc plus" pleine" au toucher. Certains soins apportent également un effet tenseur immédiat. Ils contiennent des protéines de blé qui, en déposant un film imperceptible sur le visage, le liftent instantanément, bien que pour quelques heures seulement.

 

 

 

De bons lipides pour combattre la sécheresse :

Une fois la ménopause bien installée, la peau perd 57 % de ses lipides, selon une étude récente. En particulier des oméga-3, 6 et 9, chargés de nourrir la peau et de lui fournir l’énergie nécessaire pour conserver sa densité et sa souplesse. "La peau peut donc devenir inconfortable, explique Philippe Deshayes. Les produits de toilette habituels sont parfois irritants et les soins hydratants ne sont plus adaptés".

On choisit un soin riche en actifs nourrissants, qui contient plus de lipides, dès que la peau commence à tirailler. Mais "il faut éviter les crèmes trop grasses basiques, genre cold cream, très occlusives. Elles apportent du confort en apparence, mais n’agissent pas en profondeur et n’ont pas de véritable action sur les besoins de la peau", insiste le dermatologue.

Les ingrédients comme le beurre de karité, la gelée royale ou les huiles de carthame, de pépins de cassis ou de son de riz, sont tout à fait adaptés. Ils rétablissent la fonction barrière de l’épiderme et stimulent la lipogenèse, c’est-à-dire qu’ils aident la peau à synthétiser de nouveaux lipides. Ces actifs complètent idéalement les molécules anti-âge plus classiques.

 

 

 

4 gestes pour booster l’effet des crèmes :

Appliquer une crème, c’est bien. Mais masser sa peau en même temps, c’est mieux ! D’autant que les textures des crèmes post-ménopause sont très riches, pour être longuement travaillées sur la peau. Le massage facilite la pénétration des actifs et la nutrition des cellules. À faire le soir, lorsqu’on a plus de temps. Voici quatre gestes issus de la méthode Weleda.Faites des appuis roulés et des massages circulaires sur les pommettes. Effectuez de légers tapotements, du bout des doigts, sur l’ensemble du visage. Massez le menton, par petits mouvements circulaires. Poursuivez ces massages circulaires en descendant des deux côtés de votre cou.